Publication « Faire face au sexisme » NVL

La revue Nous voulons lire (NVL) pour la promotion de la littérature jeunesse vient de publier un numéro spécial « Faire face au sexisme » (décembre 2013, n°198).

Voici le lien :

http://www.nvl-cralej.fr/revue/numero-198/

Cette publication s’inscrit dans le cadre du projet « Les médiateurs culturels de la jeunesse face au sexisme » (PARI Inégalités, discriminations et territoires – MSH de Dijon).

Séminaire Actualité des études de genre – 17 janvier 2014 – Natacha Chetcuti

La troisième séance du séminaire Actualité des études de genre se déroulera le 17 janvier 2014. Nous recevons Natacha Chetcuti qui évoquera les territoires de l’émancipation de genre. Le séminaire se déroule à la MSH de Dijon, de 10 h à 12 h, salle des séminaires (RDC). Entrée libre.

Vous trouverez ci-dessous une présentation de son intervention.

Natacha Chetcuti est sociologue, post-doctorante (GTM/CRESSPA-CNRS-Paris).

 

Égalité des genres, émancipation sexuelle et conflit des interprétations du principe de laïcité en France.

Fondé sur une analyse des textes de militant-e-s, analystes et intellectuel-le-s,  médiatisés à la faveur de mobilisations féministes durant la dernière décennie, cette contribution est centrée sur l’analyse des controverses concernant le pacte laïque en France. En référence au processus de sécularisation spécifique à la France, dont la période instauratrice se situe de 1880 jusqu’aux lois scolaires de 1905, érigeant la règle de la séparation des Églises et de l’État.

Le lien entre laïcité, descendantes d’immigrés et égalité entre les sexes apparaît plus que jamais au centre du débat féministe français et dans ses recompositions politiques. Les différends autour de la loi sur les signes religieux à l’école, ceux concernant les violences faites aux femmes, jusqu’au récent débat sur la légalisation du mariage dit « pour tous » seront ainsi privilégiés. En effet, on assiste depuis une dizaine d’années à un double paradoxe dans lequel la question du rapport entre égalité des genres, et principe de laïcité semble se confondre avec  émancipation sexuelle, égalité des genres et universalité du principe républicain. En outre, l’adoption ouvrant le mariage aux personnes de même sexe adoptée en France en 2013 a relancé les critiques visant les théories dites du « gender », celles-là même qui avaient tendu les milieux conservateurs et catholiques en 2011, avec l’introduction de la notion de genre comme construction sociale de la masculinité et de la féminité dans les manuels de sciences de la vie et de la terre (SVT) des classes de première.

Dans ce contexte contemporain d’interprétations multiples de la laïcité, l’analyse sociologique des féminismes et leur diffusion dans la représentation médiatique et politique française, permettra de mettre au jour les façons dont les concepts de genre et de citoyenneté y sont retraduits, y compris à partir d’un registre religieux, pour mettre en tension et en interrogation une citoyenneté légitime quoique discriminante.

Séminaire de l’Iredu – 13 janvier 2014 – Christian Imdorf

Christian Imdorf de l’Université de Bâle présentera son travail intitulé « Parcours éducatifs et inégalités à l’embauche entre hommes et femmes en Suisse ».

Lieu et horaire : lundi 13 janvier de 13h15 à 14h30 au pôle AAFE, salle 101.

Document joint : Presentation Imdorf 130114

 

Séance n° 2 : Marie Duru-Bellat – La notion d’identité de genre à l’épreuve de la mixité

La séance du 20 décembre a été consacrée à la question du système scolaire. Marie Duru-Bellat a présenté un bilan des travaux sur les effets du genre en contexte de mixité, avant de mettre à l’épreuve la notion d' »identité de genre ».

« On demande aux filles de courir en gardant des talons »

Vous retrouverez ci-dessous les principales références utilisées pour l’intervention :

  • Marie Duru-Bellat, « Ce que la mixité fait aux élèves », Revue de l’OFCE, n° 114, 2010/3 Lien ici : REOF_114_0197
  • Marie Duru-Bellat, « L’école sexiste par abstention. Production/reproduction des stéréotypes sexués: quelle responsabilité de l’école mixte ? » in Sandrine Dauphin et Réjane Sénac (dir.), Femmes-hommes. Penser l’égalité, Paris, La Documentation française, 2012.
  • Marie Duru-Bellat, L’école des filles : quelle formation pour quels rôles sociaux ?, Paris, L’Harmattan, 2004 (1990).

Le fichier audio de l’intervention sera disponible prochainement. Il fera l’objet d’une des émissions de sociologie sur Radio Campus.

 

 

Programme 2013-2014 de l’ensemble des séminaires de sociologie

Outre le séminaire Actualité des études de genre, le département de sociologie de l’Université de Bourgogne organise deux autres séminaires : « Controverses » et « Ethique et soin », en partenariat avec le Centre Georges Chevrier.

Le programme des trois manifestations figure ci-dessous :

Ensemble des séminaires de sociologie

Actualité des études de genre

Les études de genre

Depuis quelques années, les études de genre connaissent un essor remarquable. Elles se déploient dans des perspectives variées (le genre comme variable,comme objet d’étude, comme concept permettant d’appréhender les rapports entre hommes et femmes) dont les nuances peuvent parfois être difficiles à saisir. En quoi consistent les études de genre ? Quels intérêts scientifiques présentent-elles ? Quelles sont les orientations actuelles de cette perspective de recherche ? Ce séminaire apporte des éléments de réponse à ces questions à partir d’études récentes réalisées sur le sujet. Public, il s’adresse à toute personne intéressée par cette perspective de recherche.